#Dossier – Faut-il garder son idée secrète ?



De nombreux jeunes entrepreneurs qui viennent nous voir pour du conseil au Pôle Entrepreneuriat ne veulent pas divulguer leur idée. Ils veulent savoir comment faire signer des clauses de confidentialité à tous ceux qu’ils rencontrent, et se demandent comment ne pas se faire voler leur idée.

Les conversations de ces jeunes entrepreneurs ressemblent souvent à ceci :

  • « Alors, quel est votre projet ? »
  • « Désolé je ne peux pas en parler, c’est secret ! »

C’est une erreur les plus courantes parmi les entrepreneurs débutants.

Une idée en soit ne vaut rien

bonne idéeUne idée est rarement réellement révolutionnaire. Il existe surement plusieurs autres personnes qui ont eu la même idée et qui pensent d’ailleurs la même chose que vous : C’est l’IDÉE du siècle !

Pourquoi ce n’est pas l’idée du siècle ?

Parce qu’une même idée portée par plusieurs personnes ne donnera absolument pas le même projet. La force de votre idée ne réside pas dans votre idée, mais dans votre vision, vos ressources, la manière dont vous allez porter votre projet et le construire.

L’idée n’est qu’un support à votre façon de créer votre projet. Vous allez transmettre de votre personnalité dans votre projet, qui sera donc propre à vous. Peu de chance que l’on vous « vole » cette personnalité. C’est pourtant la force de votre projet.

Un projet qui repose uniquement sur une idée ne vaut pas grand chose

Si vous avez peur que l’on vous pique cette idée, que quelqu’un d’autre se lance avant vous, posez-vous cette question : Qu’est-ce qui empêchera d’autres personnes de vous copier si votre projet ne réside que sur la mise en place d’une idée ?

Si votre seul atout est votre idée, alors vous n’avez pas d’atout, pas de valeur ajoutée ni d’avantage concurrentiel.

Pensez également à cela :

  • La réussite d’un projet est lié à votre capacité à enrôler d’autres personnes qui seront des ressources clefs. Sans partager votre idée, peu de chances que l’on vous suive.
  • Également, la réussite d’un projet est liée à votre capacité à communiquer dessus pour toucher votre marché cible, votre clientèle. Sans parler de votre idée, encore une fois cela risque d’être difficile.

Peu de projets entrepreneuriaux ont besoin de rester secret jusqu’au jour du lancement. C’est souvent réservé aux guerres de brevet en informatique de pointe ou dans le médical.

D’ailleurs pour les personnes qui investissent ou prêtent de l’argent aux entrepreneurs, les critères ne résident pas sur l’idée et si elle parait bonne ou non. Une bonne idée portée par une équipe qui n’est pas adaptée n’ira pas très loin. Une mauvaise idée portée par une bonne équipe pourra s’imposer comme une référence. Laquelle choisiriez-vous ?

Quel intérêt ais-je à parler de mon idée ?

Ne pas parler de son idée par peur de se la faire piquer n’est pas fondé. Pire que cela, ne pas en parler peut être préjudiciable à votre projet.

Chaque entrepreneur possède sa propre vision de son projet.

Le mythe de l’entrepreneur super-héro qui possède toutes les compétences est infondé. L’entrepreneur a besoin de son entourage pour créer un projet. Il en a non seulement besoin, mais ce serait très bénéfique.

Récoltez l’avis de votre cercle social

cercle social entrepreneuriat

En parlant de votre projet autour de vous, vous allez bénéficier d’un avis inestimable dans vos chances de réussite. Vos amis vont vous donner leur avis, des professionnels peuvent vous fournir une expertise professionnelle rare, et certaines personnes pourraient même constituer vos premiers clients.

Vous allez pouvoir identifier des défauts, des points précis de votre projet qui n’intéressent pas votre clientèle, au contraire des particularités qui possèdent plus de valeur que vous ne l’imaginiez. Parlez de votre idée, et surtout notez ces retours, ils sont votre atout le plus précieux !

Vous pourrez ainsi améliorer votre offre, que ce soit un produit ou un service, et la représenter à d’autres personnes (ou les mêmes d’ailleurs). Un nouveau retour sera alors possible, une nouvelle itération qui fera de votre idée une offre parfaitement adaptée aux demandes et besoins du marché, puisqu’il vous aura aidé à le façonner.

Ressource : Apport de la recherche en entrepreneuriat

Gardez confiance dans votre vision personnelle

Bien entendu, au delà de cette écoute pro-active des réactions de votre cercle social, il est également indispensable que vous gardiez confiance en votre vision. Une partie de votre projet doit écouter les retours des personnes extérieures, mais vous devez vous approprier ce retour, et ne pas perdre votre vision.

C’est cette dernière qui portera votre projet, et qui vous permettra de donner un fil directeur à votre projet, d’inspirer du monde autour de vous. Ne la perdez pas de vue.

vision-personnelle-entrepreneur

La logique effectuale : Partir de ses propres ressources

Les entrepreneurs peuvent avoir tendances à vouloir créer le produit parfait, qui correspond à leur vision mais sans écouter les retours du marché. Ils procèdent alors à l’élaboration d’un grand business plan, d’une belle étude de marché, et d’un tas d’autres pratiques reconnues comme étant le processus normal de la création d’entreprise.

Le jour de la sortie de l’offre pourtant, le produit ou le service n’est pas adapté aux besoins du marché. Nous avons vu ce point dans la dernière partie.

Pour palier ce problème, il est important de mettre en musique toutes les ressources que vous possédez autour de vous. Que ce soit des compétences, de l’argent, des outils, vous pouvez commencer rapidement à créer une offre qui peut commencer à porter une valeur ajoutée pour un marché potentiel.

Il suffit parfois de parler de son offre sur un blog ou un site internet pour commencer à toucher ce marché. Vous pourrez ainsi recueillir des avis précieux, récolter des ressources financières, et votre offre bénéficiera d’une amélioration continue.

lean startup

Le concept qui se cache derrière est l’effectuation, mise en exergue par une chercheuse indienne en 2001 : Saras D Sarasvathy. La logique donne un cadre théorique permettant de comprendre, d’analyser une pratique très empirique et concrète des pratiques entrepreneuriales. Pour en apprendre plus sur le concept, lisez cet article

La logique effectuale est d’ailleurs en lien étroit avec un concept d’un autre nom et que vous connaissez peut-etre : le Lean Startup

Et si mon idée ne vaut pas grand chose ?

Si vous êtes arrivé jusqu’à cette partie de l’article, nous sommes certains que vous connaissez déjà la réponse à cette interrogation ! N’est-ce pas ? Une idée ne vaut pas grand chose en soit, c’est son exécution qui importe. Alors à vous de jouer !

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour être au courant de tous les événement entrepreneurs et nous poser vos questions !


Stéphane Guyot

#Ressources & #Accompagnement pour tous les #Entrepreneurs // #Lyon #StartUps #Entrepreneuriat #Entreprendre