#Interview 7 : Sacha de Klevery



Sacha Abitbol, fondateur de Klevery nous parle de lui, de ses projets et de la vie d’un étudiant entrepreneur !

Zoom sur le porteur de projet

Présente-toi et ton parcours en quelques mots ?

Sacha Abitbol, 22 ans. Je suis à l’iaelyon depuis ma première année, en Master 2 Entrepreneuriat et Développement des Entreprises Nouvelles- EDEN à présent.

Motivation : l’entrepreneuriat ou la cause ?
C’est entreprendre d’abord mais j’essaie aussi de donner du sens à ce que je fais. De manière générale c’est plus le passage à l’action qui me motive.

Comment se sent-on en tant qu’entrepreneur ?
Ça dépend des jours, d’humeur changeante, content, déprimé. C’est une aventure spéciale, une chance d’être dans un système où c’est bien vu d’entreprendre.

Quelle est la journée type d’un entrepreneur étudiant ?
En Master 2, c’est compliqué de se mettre dans le rythme au niveau académique. On a deux jours et demi de cours et le reste du temps pour avancer sur notre projet. Cela fait relativiser la charge de travail, les semaines passent vite. Quand je travaille sur mon projet, j’enchaîne deux jours à l’incubateur pour faire de la prospection, ou à l’extérieur pour des rendez-vous clients.

Entreprendre tout en faisant ses études, quelles difficultés ?
Le plus dur c’est le rythme. Depuis que je suis à temps plein sur le projet (lors du deuxième semestre N.D.L.R.) c’est plus facile, on est moins interrompu par les cours. Je pense souvent au projet, je ne fais pas de coupure dans la journée et j’ai du mal à couper plus d’un w-e. Difficile d’envisager prendre une semaine de vraies vacances !

Un conseil pour ceux qui n’osent pas se lancer ?
S’il n’y a pas de frais engagés et que ça ne coûte que du temps, pourquoi ne pas oser ? Il faut y aller !

 

Zoom sur la start-up

Ton projet en quelques mots ?
J’ai observé des difficultés dans les tournées quand je faisais des livraisons. L’idée m’est venue alors d’aider les transporteurs de marchandises (routiers ou légers) et de personnes (ambulances). C’est important quand il y a un grand volume de clients de minimiser le temps de trajet et d’optimiser les tournées.
On a développé un algorithme accessible en ligne fin janvier et depuis février on cherche des clients pour l’utiliser. On l’a beaucoup testé et amélioré grâce à une entreprise d’ambulances. Le test a vraiment bien marché avec un bon retour sur investissement, avant ils avaient besoin de 7 personnes et là on a réussi avec seulement 5.
Il faut imaginer que pour relier 10 adresses entre elles, il y a 3 millions de possibilités de chemins différents, trouver la meilleure c’est impossible pour un être humain. L’algorithme permet de trouver les combinaisons idéales. Il se décline sous la forme d’une application en abonnement mensuel par ambulancier/livreur concerné.

Selon toi, à quel besoin réponds-tu ?
À un besoin de productivité. Dans le transport les marges sont faibles dû au fait qu’il y a une mauvaise maîtrise des coûts.

Quels sont les challenges de ta startup ? Comment vois-tu l’avenir ?
La prochaine étape est de passer du test à la vente et d’embaucher pour 2019 sur la partie technique afin de faire de la R&D et de la maintenance. En transport, on a plus de concurrents il faut donc qu”on développe quelque chose sur la gestion de trafic qui permettrait d’améliorer encore notre application. Si on arrive à aller chercher des gros comptes on peut se développer pas mal, mais pour le moment on reste une petite équipe.

Que t’apporte le suivi à l’incubateur Manufactory ?
Un bon cadre et ça me rassure quand ce n’est pas la joie ! Pouvoir rencontrer mon tuteur ou poser des questions aux autres membres de l’équipe est aussi une richesse.
Ludovic Rérolle (N.D.L.R. son tuteur) est une bonne ressource en tant que coach, il me permet de parler de choses qui me bloquent, il est très à l’écoute.
L’ambiance est sympa aussi, on se soutient tous les uns les autres.

 

Côté inspirations

Qui t’inspire le plus et pourquoi ?
Elon Musk de Tesla qui travaille sur le train souterrain ultra rapide. Tout ce qu’il fait paraît impossible mais petit à petit il y arrive. C’est un bon modèle pour un entrepreneur, cela montre que certains font des projets plus gros et que ça marche donc tout est possible !

Ta série du moment ?
La Casa de papel pour l’esprit rebelle !

Une citation favorite ?
“La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute”. Nelson Mandela.

 

Suivez Klevery !

https://klevery.fr/

 

#Ressources & #Accompagnement pour tous les #Entrepreneurs // #Lyon #StartUps #Entrepreneuriat #Entreprendre