#Dossier – Levée de fonds, comment la réussir ?



Comment faire pour simplifier sa levée de fonds ? Quelles sont les erreurs à éviter lorsqu’on recherche et lève des fonds ? Lever des fonds, pour plusieurs startups, c’est vital. Alors, il s’agit de ne pas faire d’erreur et de mettre toutes les chances de son côté. Pour cela, nous allons vous donner quelques conseils qui vous permettront peut-être d’aller chercher l’argent dont vous avez besoin, plus facilement.

levée de fonds

Créer la concurrence dans une levée de fonds

Une levée de fonds, c’est comme une vente aux enchères où les acheteurs sont les investisseurs et vous êtes l’œuvre d’art. Plus il y aura de personnes intéressées dans la pièce, plus vous aurez de chances d’être vendu à un bon prix. Dans le cas d’une levée de fonds, il est crucial de mettre en concurrence les investisseurs entre eux.

  • Avoir un pouvoir de négociation

En effet, en créant la concurrence, vous aurez potentiellement des sommes plus importantes, des clauses dans le pacte d’actionnaires moins strictes, des négociations plus simples tout au long de la levée de fonds. Bref, votre pouvoir de négociation sera accru !

  • Créer la diversité

Mais ce n’est pas tout : avec la concurrence vient la diversité. Vous pourrez choisir quels sont les investisseurs qui vous seront le plus utiles et intéressant. Il est important de choisir des investisseurs qui partagent votre vision des choses et de votre entreprise à terme ! Sinon, vous risquez de devoir leur cacher certaines choses à terme… Ainsi, l’afic recense la plupart des fonds d’investissement en France.

  • La concurrence sur le long terme

Enfin, il est possible également de les mettre en concurrence sur le long terme également. Si votre entreprise sait qu’elle réalisera une deuxième levée de fonds, il peut être très intéressant d’en parler à vos investisseurs ! Cela vous permettra de montrer votre ambition. De plus, ils sauront que les parts qu’ils prennent actuellement de votre entreprise pourront être réduites en pourcentage par un investisseur futur.

Attention tout de même à ne pas créer de tensions entre vous et vos investisseurs ! Ce n’est pas parce que vous les mettez en concurrence qu’ils peuvent être négligés pour autant. Ce seront potentiellement vos associés à terme.

Ne pas viser indistinctement tous les investisseurs que vous connaissez !

Ensuite, vous devez créer de la diversité et mettre en concurrence vos investisseurs. Il peut être intéressant de cibler des fonds d’investissements et des Business Angels ou de s’intéresser aux investisseurs plus sociaux si vous avez une branche de votre activité qui a un impact social.

Toutefois, il est inutile et inefficace de cibler indistinctement tous les investisseurs que vous trouvez. Réaliser un dossier pour eux prend du temps. Ensuite, il est possible que vous deviez les rencontrer et passer des entretiens alors que vous avez d’infimes chances d’être retenu. Une levée de fonds est un moment intense où vous avez énormément de choses auxquelles penser : les entretiens, maintenir l’activité de votre entreprise, l’organisation des rendez-vous, la stratégie à tenir…

Ce n’est pas la peine de rajouter des variables qui n’ont que de très faibles chances de fonctionner.

Ne pas se relâcher lors de la négociation du pacte d’actionnaires !

Enfin, si vous arrivez à boucler votre tour de table et que vous vous décidez pour quelques-uns de vos investisseurs potentiels. Alors, il vous reste à signer un pacte d’actionnaires (ou d’associés). C’est la dernière partie de la levée de fonds. Ce n’est pourtant pas la moins importante puisqu’elle établit les règles qui régiront vos relations.

Les relations cordiales, la concurrence et la diversité que vous aurez établies au cours de la levée de fonds vous seront utiles à ce moment précis.

En effet, les négociations du pacte sont parfois très tendues parce que cela organise les mouvements des capitaux (actions). Les intérêts de toutes les parties sont représentés dans cette négociation. Ne vous relâchez donc pas !

 

Baudry Gaetan

Fondateur de Legal’Easy, Gaetan gère 3 sites qu’il a créé : www.my-business-plan.fr, www.pacte-associes.fr et www.cgv-pro.fr.
Il est devenu expert en conseil aux entrepreneurs après avoir accompagné plus de 300 entrepreneurs chez Rothschild, et aide les entrepreneurs à la rédaction de leur Business Plan notamment.