#Dossier – Le référencement, une science accessible à tous



L’entrepreneuriat sans le référencement, je ne sais même pas faire

reussir son referencement webJ’ai découvert le référencement en 2008, quand j’étais encore étudiant en droit privé. A cette époque, je créais ma première entreprise, Vitacolo, qui organise des colonies de vacances partout en France. N’ayant pas de sous pour communiquer par des voies traditionnelles, je me suis dit qu’un site internet bien référencé sur Google serait la stratégie la plus pertinente.

Ni une ni deux, je me suis acheté un bon gros pavé de 400 pages: « réussir son référencement web« , d’Olivier Andrieu. Je ne savais pas à cette époque que cet auteur reconnu deviendrai, quelques années plus tard, un partenaire essentiel pour Optimiz.me.

En trois ans, Vitacolo est passée de 50 000 à près d’1 million d’Euros de chiffre d’affaires, sans jamais faire de publicité. Le référencement naturel était, avec le bouche à oreille, la seule source de trafic du site internet, et donc notre seul moyen de communication. C’est ainsi que j’ai pris conscience de l’intérêt que ce canal pouvait représenter pour les PME, auto-entrepreneurs et associations.

Cela m’a donné envie de rendre cette connaissance plus accessible. En étudiant les possibilités existantes pour travailler son référencement, je me suis rendu compte que le prix des agences (5000€HT/an en moyenne) pouvait être prohibitif, et qu’en tout état de cause, le référencement d’un site ne pouvait pas être délégué intégralement.

Avoir de bons résultats sur Google nécessite forcément une maîtrise interne des grands principes du référencement.

Les débutants : l’avenir du référencement

Pour permettre à un débutant de commencer à gérer son SEO par lui-même, en restant accessible en termes de tarif, j’ai imaginé le logiciel Optimiz.me.

Le principe d’Optimiz.me est de fonctionner en 3 temps:

  1. Le client détermine les mots-clés les plus pertinents pour son activité, grâce à un moteur de suggestion de mots-clés et expressions-clés
  2. Optimiz.me analyse le site internet du client, page par page. Il lui donne une note de référencement sur 100.
  3. Optimiz.me liste l’ensemble des actions à réaliser pour atteindre 100% d’optimisation. Si le client atteint 90%, optimiz.me lui garantie que 80% de ses mots-clés sont en première page au bout de 5 mois (sinon, le client peut demander le remboursement de l’abonnement). Les actions mentionnées par Optimiz.me sont décrites « clic par clic », en texte et en vidéo. Aucune connaissance technique n’est nécessaire pour les réaliser

notes optimisation referencement

Les spécificités du public TPE, PME et associations

Pendant les 2 ans de recherche-développement, j’ai eu l’occasion de travailler avec de très nombreuses « petites entreprises ».

Les formations gratuites que j’organise régulièrement m’ont permis d’identifier les blocages et les envies de ce public. On peut aujourd’hui synthétiser la situation de la façon suivante :

  • Les PME ont vraiment pris conscience de l’utilité du référencement, et maîtrisent en général plutôt bien la différence entre le référencement naturel et « adwords » (les annonces payantes sur Google).
  • Les PME voient le référencement web comme une « boite noire », car c’est ainsi que le SEO est, encore aujourd’hui, vendu aux entreprises : « c’est trop compliqué pour vous, mais ne vous inquiétez pas, on s’occupe de tout ». Cette vision est aujourd’hui obsolète, et les agences qui n’impliquent pas leur client dans la gestion du référencement de leur site ne peuvent pas y arriver.

Les mythes du référencement

mythes du referencement

Le public est aussi parfois victime de beaucoup de mythes et de contresens sur le référencement :

« Je suis premier sur mon mot-clé sauf quand je me connecte chez ma tante » : eh oui, Google personnalise ses résultats pour vous faire plaisir… Donc votre site sera toujours bien placé quand vous le chercherez depuis votre propre ordinateur.

« Je n’ai qu’un seul mot-clé à travailler, vu que je ne vend qu’un seul service« . Une erreur classique. La plupart de nos prospects et clients pensent qu’ils ont très peu de mots-clés différents à travailler. Par exemple, un client nous avait consulté pour un problème de référencement, car il ne se trouvait pas dans Google pour le mot-clé « location de salle à Lille ».  Nous lui avons montré que bien référencer son site ne signifiait pas simplement être bien placé sur ce terme : il fallait surtout catégoriser son site avec plusieurs pages différentes, pour travailler les expressions-clés correspondant aux recherches précises des internautes : salle de conférence Lille, salle de réunion Lille, salle de formation Lille, salle de séminaire Lille, salle de mariage Lille, salle des fêtes Lille, location de salle Lille, louer une salle à Lille, les meilleurs salles à Lille, salle pas cher à louer Lille etc….

« J’ai bien mis tous mes mots-clés dans la case mots-clés mais rien ne change« . Oui, dans votre outil de gestion de site, il y a bien un champ « mots-clés », qui sert, techniquement à remplir la balise méta mot-clés (keywords) d’une page donnée. Le problème, c’est que ça fait 10 ans que Google ne la lit plus… Vous voyez que c’est pas mal de connaitre un peu le référencement naturel, on évite de perdre du temps avec des inutilités.

« Je suis bien référencé : quand on tape mon nom de marque je sors premier« . Le but du référencement n’est pas qu’on vous trouve quand on vous connait déjà (=quand on a cherché le nom de votre marque dans google) mais qu’on trouve votre site lorsqu’on cherche un bien, un service ou une information.

« Si je change souvent le contenu de ma page d’accueil, je serai mieux référencé« . Doublement faux : d’une part, le fait de mettre à jour régulièrement le contenu du site n’entraine pas directement un meilleur positionnement, mais simplement une diminution du temps séparant deux visites du robot de Google. Concrètement, cela signifie que Google serra plus vite au courant des nouveautés de votre site si vous créez souvent du contenu nouveau. D’autre part, la page d’accueil ne doit pas être une priorité dans une stratégie de référencement. Un site internet bien référencé est un site contenant de nombreuses « sous-pages » pensées pour se positionner sur un mot clé donné. Un site bien référencé est donc un site qui a tué sa page d’accueil.

Le référencement, une science accessible à tous

referencement, science accessible à tous

On pourrait poursuivre de cette façon très longtemps, et s’amuser à pointer toutes les légendes urbaines du référencement. Mais cela pourrait laisser croire que pour bien référencer son site, il faut être un expert et maîtriser de très nombreux paramètres.

En réalité, quelques règles de bon sens suffisent : un contenu qualitatif et quantitatif (au moins une dizaine de pages, avec un champ lexical varié et 500 mots minimum), des mots-clés placés dans les zones chaudes des pages, telles que les balises et les métadonnées (pour cela il faut se former ou utiliser le logiciel Optimiz.me), et des citations de la part d’autres site internet (ce qu’on appelle des « backlinks ») : Google utilise les liens que d’autres sites font vers vous pour savoir si votre contenu est « reconnu » comme étant intéressant et méritant d’être bien placé dans les résultats de recherche.

Pour en savoir plus :

Se former : http://optimiz.me/formations-referencement-naturel-seo/

Méthode pour améliorer son référencement : http://optimiz.me/ameliorer-son-referencement/

Le logiciel SEO Optimiz.me : http://optimiz.me/logiciel-de-referencement/

 

 

 

 

Mehdi Coly

Après un master de droit privé à l’université Lyon 3 obtenu en 2008, j’ai fondé 3 entreprises :
. 2008, pendant mes études : Vitacolo, organisme de séjours pour enfants – 1100 départs/ans, 3 salariés permanents, 200 CDD/an
. 2013 : Linkeyword, agence web revendue à Influactive
. 2014 : Optimiz.me : logiciel permettant à toute personne de travailler le référencement de son site internet soi-même sans connaissances techniques. Levée de fonds de 500KE, compte parmi ses investisseurs Xavier Niel et JA Granjon
. 2015 : Je suis associé de Wuha, start’up de l’Incubateur Jean Moulin, qui développe une solution de personnalisation des résultats de Google au sein d’une communauté
Je suis par ailleurs auteur du livre « Guide pratique du référencement », co-écrit avec Olivier Andrieu, Meilleur référenceur de France selon le Journal du Net. Enfin, j’enseigne l’entrepreneuriat et le webmarketing à l’université Panthéon Sorbonne.