#Startup Fitshare : l’application qui vous veut du bien



Plateforme d’entraide pour les sportifs

 

 

La vie d’entrepreneur

Journée type

La journée commence à 6h30 ;  je prends une heure pour lire, faire des exercices de respiration et du sport un matin sur deux.

Ensuite, je vais à l’incubateur et j’y reste jusqu’à 19h. De retour chez moi, je travaille encore 1h. Si j’ai le temps, je vais à la salle de sport, le cas échéant je continue à développer l’application jusqu’à 23h.

Ce sont des journées riches en Fitshare mais je préfère travailler 12h par jour de mon plein gré plutôt que de travailler pour quelqu’un d’autre.

Des aprioris sur l’entrepreneuriat ?

Je ne savais pas ce qu’était l’entrepreuneuriat. J’entendais « il faut d’abord travailler, mettre de l’argent de côté pour ensuite, plus tard, se lancer ». C’était ce que je pensais inconsciemment, sans vraiment l’accepter.

J’ignorais qu’il était possible d’entreprendre à mon âge.

Le plus grand obstacle rencontré en tant qu’entrepreneur ?

Je me suis fixé une deadline ; sortir la bêta fin juin et la version officielle en septembre. Le plus grand obstacle, c’est de la respecter, parce que je suis seul. Je me suis formé en autodidacte sur le langage et quand j’ai un problème, il m’est parfois difficile de trouver l’information que je cherche sur Internet.

Avez-vous douté ? Vous arrive-t-il encore de douter ?

Douter c’est important, toujours se remettre en question pour ne pas aller dans la mauvaise direction.

Quelles sont vos qualités ?

Je suis persévérant, je ne lâche rien tant que je n’obtiens pas ce que je veux.

Je suis autodidacte, quand je ne sais pas faire quelque chose je n’ai pas peur d’apprendre, même si je dois y passer du temps.

Comment se sent-on en tant qu’entrepreneur ?

Certains jours j’ai peur des journées qui m’attendent, peur de ne pas pouvoir avancer comme je le voudrais, mais la motivation prime à 95% du temps, la volonté d’accomplir de grandes choses.

Un conseil à partager ?

Lancez-vous ! Lancez-vous tant que vous êtes étudiant parce que c’est le meilleur moment pour le faire.

Un conseil qui aurait pu m’être utile ; ne pas avoir peur de parler de son projet.

 

 

 


Zoom sur la start up

 

Description du projet 

Fitshare est une plateforme sur laquelle les sportifs pourront se regrouper et s’entraider à avoir un mode de vie sain. Découvrez la version bêta sur Fitshare – en savoir plus.

Fitshare à 3 objectifs pour les sportifs :

  • se lancer
  • garder la motivation
  • se surpasser

Comment vous est venue cette idée ? 

Bien au delà du physique, le sport peut apporter énormément, pour être bien dans sa vie.

Je me suis rendu compte que de nombreuses personnes voulaient se lancer dans une aventure sportive mais n’arrivaient pas à garder la motivation sur le long terme.

Fondateur :

Kevin Boirel

Issu d’un DUT GEA, j’ai poursuivi mes études en Licence Business et Administration, une année que j’ai effectué en Ecosse.  Je suis actuellement en Master 1 Entrepreneuriat à l’IAE.

Je suis seul à plein temps sur le projet et j’aimerais m’associer avec une personne qui aurait des compétences en communication ou dans le développement web. J’en parle autour de moi mais je ne suis pas en recherche active, j’attends de trouver la bonne personne.

Quel est votre business model ?

Fitshare repose sur une gestion d’actif, plus il y aura d’utilisateurs, plus l’application tournera.

Le business model s’axe autour de :

  • la publicité ciblée, adaptée non-intrusive
  • la vente de données anonymes (statistiques)
  • les achats intégrés

Selon vous, à quel besoin répondez-vous et pour quelle cible ? 

Le besoin de se motiver à faire du sport, à la fois pour se lancer et aussi pour tenir sur le long terme.

Fitshare répond également au besoin de se surpasser, notamment pour les communautés de crossfit qui réfléchissent toujours à optimiser leurs temps et leurs modes de vie pour avoir des meilleures performances et une meilleure hygiène de vie.

Ma cible comprend les passionnés de fitness et de crossfit entre 18 et 35 ans.

Comment vous positionnez vous face à la concurrence ? 

La plus grande concurrence, c’est Instagram, l’application est très populaire et bien faite.

Contrairement à Instagram, Fitshare est à destination des sportifs uniquement, ce qui garantit un certain anonymat. Certaines personnes n’osent pas partager leur quotidien sportif, sur Facebook par exemple, parce que la communauté n’est pas adaptée.

Aussi, Fitshare met à disposition des outils spécifiques :

  • la timeline, pour voir facilement le chemin parcouru, permet d’avoir un recul sur sa progression
  • le flux, une grande grille où l’on trouvera toutes les photos postées avec possibilité d’affiner la recherche avec des filtres
  • et bien d’autres que vous pourrez découvrir dans la version bêta sur Fitshare

Votre force et votre faiblesse ? 

Le fait d’être seul sur le projet est à la fois une force et une faiblesse. Faiblesse parce que je manque de temps, force parce que je gère tout de A à Z, je sais ce que je veux coder et comment je veux designer mon application.

Les moments forts de Fitshare ? 

J’ai lancé la version bêta il y a peu, je peux ainsi partager l’application, avoir des retours constructifs et avancer dans le bon sens.

Quels sont les challenges de votre start up ? Comment voyez-vous l’avenir ?

Fédérer une communauté mais surtout que cette communauté partage des valeurs d’entraides, presque fraternelles et non pas basé sur l’ego et la compétition.

 

Aujourd’hui Demain Jamais
Voiture Google car Tesla Lamborghini
Ville Lyon Los Angeles Durbuy
Animal Castor Pingouin Aigle
Végétal Kiwi Rose Chardon

Site internet

Instagram

Facebook

 

#Ressources & #Accompagnement pour tous les #Entrepreneurs // #Lyon #StartUps #Entrepreneuriat #Entreprendre