#Startup NOSC : du textile sportif oui, mais en fibres naturelles !



Hauts de sport en fibres naturelles, pour tous les amoureux des grands espaces.

La vie d’entrepreneur

Journée type 

Notre journée est rythmée en fonction du programme scolaire. Au deuxième semestre, nous étions en cours le matin et à l’incubateur l’après-midi.

NOSC c’est :

  • du sourcing
  • prospecter par mail
  • monter des dossiers pour les concours
  • réfléchir au design des textiles
  • élaborer la stratégie globale de l’entreprise
  • des événements entrepreneuriaux ; conférences, rencontres, ateliers

Motivation : l’entrepreneuriat ou la cause ?

Loic : Je suis dans une dynamique entrepreneuriale depuis 3 ans. Pendant mon DUT, j’ai découvert l’entrepreneuriat à l’occasion des « 24h pour entreprendre » et des « créa IUT », dispositif visant à accompagner les entrepreneurs qui lancent leurs start-ups. Après ces expériences, je ne me sentais pas prêt à entreprendre, mais la collaboration avec Nathan et Maugan m’a poussé à le faire.

Nathan : La cause avant tout, l’entrepreneuriat me faisait peur. Je viens de la vallée de Chamonix, je vois les changements ; les glaciers qui fondent, les camions qui ne cessent de passer toute la journée, les pics de pollution. Je me suis profondément interrogé « comment puis-je changer cela ? ».

Maugan : Depuis tout petit, j’adore toucher à tout. J’ai besoin de créer, innover, repousser mes limites, sortir des sentiers battus et d’être indépendant. L’entrepreneuriat correspondait à mes aspirations. Entreprendre dans un projet qu’on aime et aux valeurs que l’on partage ; c’est un combo gagnant !

Des à prioris sur l’entrepreneuriat ?

Maugan : Quand j’étais plus jeune, je me suis entretenu avec une conseillère d’orientation et lui ai confié vouloir « apporter quelque chose », peu importe le poste que j’occuperais. Elle m’a sèchement rétorquée « avant de changer les choses, commence par changer tes notes ».

Dans ma famille, l’entrepreneuriat est perçu comme un concept urbain, en marge. Quand on rencontre des entrepreneurs, on se rend compte que tout n’est pas rose, mais qu’il y a énormément à apprendre. L’entrepreneuriat c’est un très bon moyen pour se planter, les conséquences sont minimes.

Nathan : En ce moment entreprendre c’est la nouvelle mode et je n’ai pas envie que mon projet soit décrédibilisé, que l’on pense que NOSC est né de la mode. Je pensais qu’entreprendre c’était forcément seul, c’est aussi pour cette raison que je ne me suis pas lancé sans eux.

Loic : L’à priori de mes parents passe à travers moi et me freine. Ils pensent que l’entrepreneuriat est un passe temps. Ils me poussent à toujours être le plus performant à l’école sans voir que j’ai envie de m’engager ailleurs. Ils ne m’encouragent pas dans ce projet, cela me touche et m’empêche de m’épanouir pleinement. J’essaie de leur faire comprendre que j’ai des aspirations nouvelles. Je suis né pour faire quelque chose, laisser ma trace sur cette terre.

Le plus grand obstacle rencontré en tant qu’entrepreneur ?

Le seul obstacle c’est nous-même, si le projet n’avance pas, nous en serons les seuls responsables.

Avez-vous douté ? Vous arrive-t-il encore de douter ?

Nous doutons tous les jours mais nous avons la chance d’être trois. Si un membre traverse une mauvaise passe, il pourra toujours compter sur les deux autres pour l’aider à se relever.

Quelles sont vos qualités ?

Maugan est très créatif, investi et motivé personnellement. Il ne sait pas tout faire mais il a la volonté d’apprendre, on peut compter sur lui.

Loic est terre-à-terre, il nous modère. C’est l’élément calme et posé du groupe qui nous apporte de la structure.

Nathan est profondément animé par le projet et transmet sa motivation à toute l’équipe. Ses qualités relationnelles sont indéniables, il maintient le réseau et fédère autour de lui.

Comment se sent-on en tant qu’entrepreneur ? 

Tout le monde est entrepreneur pour ses projets personnels, il n’y a pas de sentiment à l’être à par celui d’être engagé.

Un conseil à partager ? 

Si tu ne te sens pas capable, ne te lance pas, ne te sens pas obligé de le faire parce que les autres le font.

Une fois que tu es dedans, va jusqu’au bout, même jusqu’à l’échec parce qu’il te permettra d’apprendre.

La seule chose que tu perds, au pire, c’est de l’argent, mais c’est de l’argent que tu n’auras pas dépensé autre part.

 

 

 


Zoom sur la start up

 

Description du projet 

Les produits NOSC, tout d’abord déclinés en Tee-shirts, permettent aux utilisateurs de jouir d’un vêtement de qualité égale aux autres produits du marché pour leur pratique sportive, tout en soutenant une économie plus rationnelle et éco-responsable. Nous souhaitons réduire l’impact environnemental des produits et des habitudes sportives d’aujourd’hui. Le projet se veut dynamique, avec une conception la plus écologique possible.

Pré-commandez ici 

Comment vous est venue cette idée ? 

L’idée a germé dans la tête de Nathan, il y a un an, lors d’un projet de création pendant son DUT.

Nous sommes tous les trois passionnés de sport et plus particulièrement de sport outdoor. Nous sommes rapidement arrivés à ce constat ; tous nos textiles sportifs sont faits à partir de produits issus de l’industrie pétrochimique (polyester, nylon).

Pourquoi ne pas profiter des ressources que nous offrent la nature ?

L’équipe : 

Nathan souhaitait participer au concours J’M entreprendre, mais pas seul, il a donc cherché du soutien auprès de Loic et Maugan. Lors de ce concours, NOSC a remporté le prix du public et l’aventure a continué à trois.

Fondateurs : Nathan Vitu (à droite)

Co-fondateurs : Maugan Peniguel (à gauche) et Loic Van Cauwelaert (au milieu)

 

Postes occupés : 

Bien que nous suivions les mêmes études, nos personnalités sont très différentes et c’est ainsi que nous nous sommes orientés vers des tâches différentes.

Nathan dispose d’un très bon relationnel. Il est passionné et transmet parfaitement les valeurs du projet. Il aime avancer très rapidement.

Loic aime faire les choses jusqu’au bout de manière propre et construite. Il est souvent là pour nous recadrer.

Maugan, le créatif, il aime découvrir et apprendre de nouvelles choses. Il s’occupe de la communication et de la création du site.

Nous sommes polyvalents, mais pour l’instant tout est mis en commun.

Quel est votre business model ?

Nous souhaitons mettre en place des partenariats :

  • avec notre sous-traitant allemand
  • avec les ateliers de confections
  • pour le flocage en sérigraphie aqueuse

Concernant la vente, nos textiles seront disponibles via le site internet (pré-commandez ici) et les magasins spécialisés. Le site nous offre une marge de 30 à 40% alors que les magasins spécialisés nous permettrons de faire connaitre la marque et gagner en notoriété.

A l’avenir, nous voulons être présents sur des événements sportifs.

Selon vous, à quel besoin répondez-vous et pour quelle cible ? 

Nous répondons au besoin grandissant d’un retour vers l’économie courte, plus responsable et dévouée cette fois-çi pour l’industrie du sport. Le produit transmet des valeurs fortes comme le commerce équitable et le respect de son environnement, nous nous adressons à une clientèle qui a conscience de ces enjeux.

Le textile NOSC est destiné aux sportifs de tout niveau, aussi bien des sportifs professionnels ou de haut niveau, que des amateurs occasionnels de sport en plein air. Nous ciblons tout autant les hommes que les femmes car ces dernières sont aujourd’hui plus nombreuses à pratiquer ces sports.

Comment vous positionnez vous face à la concurrence ? 

Notre positionnement se rapproche de celui de Patagonia, notre principal concurrent à ce jour.

Nous nous différencions par nos valeurs, NOSC est une marque consciente des enjeux environnementaux et des attentes des consommateurs.

Nous voulons proposer un textile différent, utiliser des matières premières totalement naturelles et écologiques et offrir la possibilité au sportif d’exprimer ses valeurs à travers ses vêtements.

Nous voulons combattre les préjugés qui disent que le naturel c’est forcément peu attrayant. Nous mettons le design au coeur du produit, beau et naturel, c’est possible !

Nous voulons prouver que, bien qu’étant étudiant, nous pouvons nous engager pour nos valeurs et notre passion.

Votre force et votre faiblesse ? 

Forces :

  • Federer autour du projet : nous avons de très bons retours et soutiens.
  • Environnement : marché porteur. Le marché du sport outdoor est en constante augmentation depuis 2011. La population commence de plus en plus à prendre conscience des enjeux environnementaux.
  • Incubation : nous sommes accompagnés, l’incubateur nous apporte stabilité et crédibilité.
  • Statut d’étudiant : nous jouissons d’un énorme réseau au sein de l’IAE. Si le projet échoue nous pourrons retomber sur nos pieds.

Faiblesses :

  • Compétences homogènes : aucun de nous n’est compétent en design ou textile
  • Jeunes : nous avons tendance à nous éparpiller, vouloir être partout à la fois
  • Engagés partiellement : nous ne sommes pas engagés à 100% dans le projet. Le stage à l’étranger, par exemple, va couper la dynamique du projet.

Les moments forts de NOSC ? 

NOSC, c’est une suite de rebondissements et d’inattendu.

Typiquement, concernant le concours J’M entreprendre, nous étions étonnés d’arriver en finale et encore plus de remporter le prix du public.

Même scénario pour l’intégration à l’incubateur. Nous n’étions pas satisfaits de notre oral d’admission, nous n’y croyions pas. Et à la surprise générale, nous avons été admis !

L’histoire se répète avec le concours Aviva, auquel nous nous sommes inscrits au dernier moment, dans les 30 dernières minutes. Et aujourd’hui nous sommes en finale !

L’émotion est décuplée parce que, à chaque fois, nous ne nous attendons pas à réussir.

Quels sont les challenges de votre startup ? 

  • Tester et valider les textiles
  • Avoir une visibilité et se faire connaitre (Facebook et Instagram)
  • Lever des fonds
  • Construire une image fidèle de NOSC

Portrait chinois

Aujourd’hui Demain Jamais
Voiture Vélo Tesla Pick up
Ville Lyon Montréal Dubaï
Animal Marmotte Chamois Phasme
Végétal Algue Islande Bambou (et en plus ça sauve les pandas) Plante carnivore

Site internet 

Facebook

Instagram 

 

#Ressources & #Accompagnement pour tous les #Entrepreneurs // #Lyon #StartUps #Entrepreneuriat #Entreprendre